Manifestation de solidarité avec la Tunisie

, par mcb

Mardi 18 janvier, à l’initiative des communistes de Vénissieux, un rassemblement était organisé à Vénissieux en solidarité avec le peuple tunisien.
De nombreuses associations et organisations appelaient à y participer. Plusieurs intervenants se sont exprimés, dont Marie-Christine BURRICAND, Conseillère Générale du Canton Sud de Vénissieux.

Quelques mots très rapidement avec d’abord une pensée pour les familles de Vénissieux que j’ai rencontrées et qui m’ont dit leur satisfaction du départ de Ben Ali mais aussi leurs inquiétudes quant à la situation de leurs proches en Tunisie, notre solidarité c’est aussi être avec elles ici.

Je crois que ce qu’a fait le peuple tunisien, cette détermination pour venir à bout d’un clan mafieux et de son dictateur nous a fait du bien à tous. Il peut être fier de lui. La tâche n’était pas facile -et il ne faut pas oublier que certains y ont laissé leur vie-pas facile parce que les dites démocraties occidentales et singulièrement la France et l’union Européenne ont fait le choix de fermer les yeux, toute honte bue, jusqu’à la ministre Alliot Marie offrant les services de la France pour mâter le mouvement.
Et je vous rappelle qu’un des principaux ministres de ce gouvernement , le garde des sceaux Michel Mercier préside aux destinées du département au titre de président du Conseil général.

Il est vrai que businees est businnes et que l’essentiel, pour ces dirigeants là, c’est de pouvoir continuer à faire ces petites –et grandes affaires- sur le dos des peuples. La tunisie a été sacrifié au tout marché, il faut se rappeler que depuis 2008, 200 sociétés nationales ont été privatisées.

Dans la situation particulière d’une dictature, ce qu’ont dit les tunisiens – liberté travail dignité- c’est aussi ce qu’ont dits les grecs, les portugais, les algériens, les français dans ces énormes manifestations qui secouent la planète depuis plusieurs mois, le refus de continuer à payer le prix fort pour l’enrichissement de quelques uns.

Les gouvernements et les dictateurs de tout bord ont raison d’avoir peur de ce qui bouge en Tunisie.

Ben Ali est parti et c’est une bonne nouvelle.La volonté du peuple tunisien de ne pas se laisser voler la victoire doit être soutenue. Les forces favorables au RCD le parti de Ben Ali restent largement présentes, au travers de milices qui cherchent à semer le chaos, mais aussi au sein du gouvernement nommé et sans doute au sein de l’économie tunisienne.

Depuis 23 ans le peuple tunisien n’a pas pu voter et les richesses du pays ont été spoliées.

Les tunisiens ont raison de dire pas de faux semblant, pas d’aménagement, rendez nous ce qui nous a été volé au plan démocratique comme au plan économique.

Plus que jamais, dans les semaines qui viennent, la Tunisie aura besoin denotre vigilance et de notre solidarité , ne baissons pas la garde.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.