Intervention de Christian Falconnet à la séance publique du 1er octobre de 2019

, par mcb

Monsieur le Président, Chers collègues,

En tant que Président de l’OPAC du Rhône vous n’êtes pas sans savoir que les résidents de la cité Louis Aulagne à Vénissieux connaissent de gros soucis depuis le mois d’aout suite à des chutes de parties de plafonds. Cette situation n’est malheureusement pas récente puisque déjà en 1998 des problèmes similaires avaient vu le jour sans attirer plus que ça l’attention du bailleur malgré un courrier envoyé par l’OPAC du Rhône et qui devait prendre en compte ce problème et ce malgré les nombreuses alertes faites par l’Amicale des Locataires.
Un souci de même type fin 2009 n’a eu comme seule réponse que ceci était une charge locative.

Cette résidence de 278 logements construite en 2 tranches se compose de 126 logements construits en 1933 et de 152 autres logements construits dans les années 1950. Ce sont près de 550 habitants qui y vivent dont 30% de moins de 25 ans. Les réhabilitations sur la résidence datent de 1985 et 2000. Donc vous pouvez le constater, un entretien du patrimoine très réduit et un mode de construction ancien qui présente à ce jour certains signes de vieillissement comme la fragilisation des plafonds et cloisons.
A ceci l’on peut rajouter que les augmentations de loyer allant de 5 à 6% par an ces dernières années ont eu comme conséquence que le prix des loyers sont désormais au plafond.

Face aux évènements récents et à la gravité de la situation, des mesures ont été prises telles que le contrôle des logements de la résidence , le diagnostic d’un bureau de contrôle pour vérifier l’état de la structure des planchers, la mise en place d’étayage des cloisons et plafonds présentant des signes de faiblesse, le relogement des locataires en fonction de l’habitabilité du logement suite aux travaux effectués et l’information des locataires.

A ce jour pratiquement l’ensemble des logements a été visité et un bureau d’étude (CONCRETE) a « sonné » les plafonds. Une protection type filet est en train d’être installée sous tous les plafonds des logements qu’ils soient prioritaires ou non excepté les allées 8-10-12 dont le bâtiment ne possède pas le même procédé de construction.
L’expert désigné a déjà rejeté tout principe de démolition et préconise donc une réhabilitation. Cette exigence des locataires doit être entendue par l’OPAC du Rhône. Elle est soutenue par la ville de Vénissieux.
Le rapport final de l’expert doit être rendu d’ici fin janvier 2011 date butoir.
Vous voyez Monsieur le Président la situation est difficile, angoissante, stressante pour les locataires qui voient leur appartement défiguré.

Face à ceci les locataires avec leur amicale vous ont adressé un courrier pétition où ils réaffirment :
-  leur volonté de voir réhabiliter leur logement (plafonds etc.),
-  la prise en compte d’un préjudice moral et financier depuis aout 2010,
-  une diminution conséquente des loyers de toute la résidence compte-tenu de la situation et le gel de ceux-ci jusqu’à la fin des travaux de réhabilitation qui seront réalisés,
-  la participation financière et technique de l’OPAC du Rhône dans tous les départs provisoires ou définitifs de locataires de la résidence.

Comme vous le voyez Monsieur le Ministre, Monsieur le Président, les locataires de la résidence Louis Aulagne à Vénissieux attendent bien sûr que l’OPAC du Rhône mettent les moyens techniques et financiers pour que les appartements soient réhabilités, que l’État s’engage financièrement et de façon importante pour sauvegarder ce patrimoine dans ce cadre de vie agréable.

Pour terminer je souhaite au nom de groupe communiste, des deux conseillers généraux de Vénissieux, que vous soyez attentif à ce dossier et apportiez rapidement des réponses aux questions posées.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.