Réseau de la mosquée de Paris:une résistance oubliée

, par mcb

Ce 10 novembre, 80 personnes ont participé au débat qui suivait le documentaire sur le réseau de la mosquée de Paris

Après le documentaire émouvant de Derri Berkani, le débat abordait plusieurs questions.

L’auteur précisait d’emblée que la mosquée n’était qu’un élément de la résistance algérienne, d’abord organisée par le PCF et la MOI, essentiellement parmi les Kabyles.

Plusieurs intervenants souhaitaient en savoir plus sur l’organisation de cette résistance et Derri Berkani soulignait le chemin personnel et politique de ces paysans algériens devenus ouvriers en France et qui acquéraient peu à peu une conscience de classe au contact des organisations ouvrières et révolutionnaires.

Il rappelait que ce film avait été tourné pour l’émission "racines" qui sera supprimée par la suite alors même l’argent devenait dominant à la TV.

Le débat abordait plusieurs éléments de la période présente : dictature des marchés, disparition, de la conscience de classe, unité du peuple...

Peu à peu, le débat glissait vers le présent:Beaucoup d’intervention sur l’islamisme intégriste, les conséquences du conflit palestinien en France.

Deri Berkani expliquait sans complexe combien l’intégrisme et les pratiques qui l’accompagnent était réducteur et appauvrissant pour les individus alors que les combats de ces parents étaient source d’émancipation et d’enrichissement personnel.

Roland Beaulaygue, président de l’AFMD, expliquait les objectifs de l’association, Roger Gaget, Président de l’ANACR livrait un témoignage fort sur ses combats de résistants.

Saliha Prudhomme-Latour disait avec émotion combien il est important pour chacun de connaître l’histoire des siens !

En somme, une soirée riche et utile !

JPEG - 748.1 ko