Conseil de la Métropole du 2 février 2016

, par mcb

Marie-Christine Burricand intervenait sur l’adhésion au dispositif Mona Lisa, destiné à lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Monsieur le Président, Chers collègues,

Nous voterons évidemment ce rapport. L’isolement des personnes âgées est un vrai problème et concerne aujourd’hui 1,2 millions de femmes et d’hommes de plus de 75 ans et les prévisions sont à la croissance des besoins.

Nous soutenons donc les dispositifs qui visent à l’engagement citoyen et à la solidarité, à la synergie des efforts des groupes bénévoles et des institutions pour mettre un peu plus d’humanité dans une société souvent dure pour les plus fragiles.

Mais nous avons ces dernières années, notamment sur les questions sociales et dans d’autres murs, voté beaucoup de rapports visant à promouvoir des dispositifs sur des questions sociales de priorité nationale, sans que les moyens mis en oeuvre augmentent.

Je suis donc allée voir de plus près directement sur son blog ce qu’ était Mona Lisa.

Les préconisations du rapport m’ont semblé assez loin d’une déclinaison concrète. Je vous les rappelle :
Au niveau local : promouvoir des équipes citoyennes qui agissent au plus près des personnes isolées, en animant un réseau, en suscitant la création de nouvelles équipes et en leur apportant des soutiens.
Au niveau départemental : s’organiser pour agir jusque dans les zones blanches et auprès des publics sensibles en animant la coopération entre les différentes parties prenantes.
Au niveau national : promouvoir une "charte MONALISA"pour favoriser les initiatives et sécuriser les partenariats.

Cependant, nous partageons les objectifs fixés et les partenaires sont solides et respectés, notamment l’association "Les Petits Frères des Pauvres" qui font un travail formidable.

De plus, la non substitution aux actions des professionnels est clairement affirmée ce qui est essentiel dans période de réduction des dépenses publiques.

Nous souhaitons cependant faire quelques remarques :

Le bénévolat ne peut fonctionner que s’il s’adosse à un réseau professionnel et institutionnel solide.

Lutter contre l’’isolement des personnes âgées, c’est d’abord leur garantir un revenu et un logement dignes, l’accès aux soins notamment ceux qui permettent l’autonomie comme les lunettes,les appareils auditifs, l’aide à la mobilité,

Lutter contre le non recours au droit, si présent chez les âgés.

Nous serons évidemment très attentifs à ces questions quand nous examinerons en 2016 notre projet social.

Enfin, nous souhaitons qu’un bilan précis sur les résultats de cette action soit fait dans quelques mois.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.