Conseil de la Métropole du 29 juin

Financement des établissements d’accueil pour personnes âgées et personnes handicapées

, par mcb

Intervention de Marie-Christine Burricand sur le financement des établissements d’ accueil pour personnes âgées et personnes handicapées.

Monsieur le Président, Chers collègues,

Nous entrons avec ce rapport dans le coeur des compétences sociales que nous assumons aujourd’hui au titre de Métropole, sur un sujet sensible et croissant dans notre société .

Nous voterons ce rapport qui s’inscrit dans l’obligation de permettre la continuité d’un service essentiel aux habitants.

Nous partageons la volonté affirmée d’aller à des conventions avec les établissements concernés parce que notre collectivité doit jouer pleinement son rôle d’ encadrement et de garant des établissements au regard des autorisations données et des fonds engagés.

Nous espérons cependant que ces conventions pourront être signées dans des délais raisonnables, contrairement à ce que nous avons parfois connu auparavant afin de ne pas bloquer les établissements concernés.

Quant aux habilitations et deshabilitations, elles posent au moins deux questions :

La réponse aux besoins des plus modestes mais aussi au plus grand nombre
Les moyens de fonctionnement donnés aux établissements qui jouent le jeu de l’aide sociale

Nous regrettons cependant, Mr le Président,d’aborder ces questions et les questions sociales en général de manière aussi parcellaire.

La reconduite de l’existant ne fait pas une politique, d’autant que l’existant du Conseil Général ne répondait pas totalement à la demande sociale. De plus ces besoins, compte tenu de la cure d’austérité imposée aux populations, ont évidemment augmenté, nous le vérifions au quotidien dans nos communes.

Nous sommes donc demandeurs d’un débat de fond dans notre assemblée, état des lieux et des besoins, leur couverture, les positions d ’orientation et leurs financements.
Sur ces questions de l’ accueil des personnes âgées, le maintien à domicile est beaucoup mis en avant par le gouvernement. Nous n’y sommes pas opposés par principe, mais nous savons le prix payé par les familles en argent, temps, qualité de vie.

Les statistiques disent pour les personnes âgées que l ’ espérance du conjoint aidant est fortement raccourcie et que 75% des bénéficiaires de l’ Apa sont aidés par un proche.

Nous voudrions aussi savoir où nous en sommes des personnels des ex MDR, en terme des postes pourvus, assistantes sociales, agents d’accueil, médecins, quels délais de traitement pour les dossiers MDPH, combien de temps pour une rendez vous ?
De nombreux habitants nous font part de délais trop longs, source d’aggravation de leur situation.

Nous discutons beaucoup de la répartition des compétences entre communes et métropole et notre groupe a fait des propositions sur ces questions.
Mais ce débat n’a pas de sens s’il ne s’inscrit pas dans la volonté de répondre aux besoins de la population. Beaucoup affirment ne pas vouloir multiplier les guichets, encore faut il que le guichet soit porteur de la réponse adéquate.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.