Hopital Charial : Question d’actualités !

, par mcb

Conseil de la Métropole du 1 février 2016

Monsieur Le Président, Chers collègues,

Sur le site des HCL, on peut lire les informations suivantes concernant l’hopital Gériatrique Antoine Charrial de Francheville qui a ouvert ses portes en 1978 :
« Etablissement gériatrique, il offre une palette complète de prises en charge spécifiques aux pathologies du sujet âgé (consultation, hospitalisation courte relative à une situation clinique aigüe, soins de suite et de réadaptation, hébergement et soins de longue durée).
L’hôpital dispose aujourd’hui d’une unité d’évaluation gériatrique qui garantit une prise en charge globale à la fois médicale, psychologique et sociale du patient. Il abrite également le seul laboratoire gériatrique d’évaluation et de traitement des troubles du sommeil en France et s’est également spécialisé dans le traitement des pathologies cardio-gériatriques. »
Enfin, l’hopital dispose d’un EPAHD de 36 lits à des tarifs raisonnables. Cet EHPAD doit rester, et s’il faut faire des travaux pour l’améliorer qu’on les fasse ! D’autant plus qu’avec la loi vieillissement, on pourrait même réfléchir à son agrandissement !"
Ce bel outil ne semble plus faire l’affaire puis que les HCL ont annoncé la fermeture de l’établissement à l’horizon 2020, l’ensemble des lits vont être transférés dans d’autres hopitaux, Pierre Garaud et Lyon sud essentiellement. Cela entraînera très rapidement, ce sont les HCL qui le disent dans leur journal Tonic, la suppression de 15 postes équivalent temps plein.
L’émotion des populations est grande devant la disparition d’un hopital public sur ce secteur de la Métropole, destiné aux personnes âgées qui plus est. Les HCL annoncent ne plus vouloir assumer l’EHPAD au motif que sa gestion est trop difficile au regard des prix de journée et que ce n’est pas leur mission.L’avenir de cet EHPAD, offrant une solution aux populations proches et modestes, est inconnu. Sera - t-il maintenu, dans quel lieu , avec quel mode de gestion(public ou privé) et à quels tarifs ? Cet EHPAD doit rester, et s’il faut faire des travaux pour l’améliorer qu’on les fasse ! D’autant plus qu’avec la loi vieillissement, on pourrait même réfléchir à son agrandissement ! Enfin se pose la question du devenir des terrains libérés par la disparition de l’hôpital.
Tout cela rentre dans une opération où le groupement hospitalier gériatrique disparaît pour être rattaché aux différents groupent hospitaliers de l’agglo. Un institut du vieillissement devrait être créé. Je n’ai trouvé d’éléments précis sur cet institut ni sur le site des Hcl, ni dans le projet d’établissement.
Vous êtes Monsieur le Président concerné à plusieurs titres, en tant que Président du Conseil de surveillance des HCL et en tant que Président de la métropole, collectivité qui a en charge la politique en direction des personnes âgées et dépendantes.
D’une part pouvez vous nous donner les éléments précis du courrier qui vous a été envoyé par Mme la Ministre de la santé à l’automne concernant les orientations du ministère pour les HCL ?
Pouvez vous nous donner votre position quant à l’avenir de l’EPAHD de l’hopital Charrial, lieu et mode de gestion ?
Enfin, quel devenir est-il envisagé pour les terrains de l’hôpital si sa disparition venait à son terme ?

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.