Les associations à la peine !

, par mcb

J’intervenais au nom du Groupe Communiste, Parti de Gauche et Républicain sur une série de délibérations traitant de la vie associative et des subventions.
En ce qui concerne les associations d’intérêt local, ce sont plus de 600 000 euros qui leur ont été enlevé depuis 2015...Mme Frih, vice-présidente chargée du dossier, osera rétorquer que "c’est de leur faute, elle n’ont pas demandé" provoquant la réprobation de la plus grande partie de la salle.

Monsieur le Président, Chers collègues,

Ces délibérations et celles qui suivent appellent plusieurs remarques de notre part qui portent essentiellement sur la transparence des décisions prises , sur ce sujet très sensible de la vie associative qui sollicite beaucoup les élus.

Nous nous félicitons bien sur de la richesse de la vie associative dans la métropole qui tient beaucoup à l’engagement historique des communes dans ce domaine. Les associations, c’est de la citoyenneté, du faire ensemble, de l’altruisme, de la solidarité et vous le soulignez dans cette délibération, c’est aussi de l’emploi !

Vous savez comme nous que les collectivités locales ont perdu pendant le quinquennat Hollande 11, 5 milliards d’euros. Edouard Philipe, premier ministre de Macron, annonce un nouveau plan d’austérité de 13 milliards de sacrifices pour les collectivités. Il me semble que cette situation mériterait un débat plus approfondi de notre assemblée, en quelque sorte que vous nous annonciez vraiment la couleur. Comment pensez vous continuer à soutenir une vie associative déjà bien affaiblie par la règle des moins 6 % dans ces conditions ? Les intentions annoncées ne répondent pas à cette question, étrangement absente de ces délibérations, pourtant essentielle .

Il est vrai, Monsieur Le Président, que vous avez fait passer les subventions d’intérêt local de 760000 euros distibués à plus de 1000 associations par le Conseil général à 87350 euros pour 75 associations . Une belle performance, manquant pour le coup d’élégance, et qui n’a pas fait de vague car elle a été bien aidée par la disparition du département. En effet, bon nmbre d’associations, pour l’essentiel petites structures, n’ont pas été informées de la poursuite du dispositif d’aide aux associations d’intérêt local en temps et heure. Puisque vous voulez observer, ce serait bien qu’on ait le bilan de cette coupe sombre pour des projets de proximité dans les quartiers, souvent en direction des enfants, collégiens, familles modestes.

C’est pourquoi nous insistosn Monsier le Président pour que les décisions se prennent dans la transparence et la clarté. Aujurd’hui nous élus ne disposons pas du minimum pour suivre corectement ces dossiers de la vie associative ; Il nous faut donc réclamer d’avoir la liste de toutes les demandes et ce bien en amont des décisions et la liste des subventions accordées, celles refusées sur quelles critères et là encore en laissant la place à la discussion avec les élus de terrain . Cela ne peut plus durer ainsi !

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.