Non à la privatisation des cantines des collèges !

, par mcb

Intervention de Marie-Christine Burricand pour le groupe communiste, parti de gauche et républicain

Monsieur le Président, Chers collègues,
Nous nous opposerons à cette délibération comme nous l’avions fait au Conseil Général quand la décision fut prise d’une privatisation progressive des cantines des collèges du Rhône.
Vous me permettrez de souligner l’importance que notre groupe accorde au service de restauration des collèges. D’abord parce que l’éducation à une alimentation équilibrée est essentiel pour ces jeunes qui rentrent dans l’adolescence. Ensuite parce que pour bien des familles en difficultés, ce repas sera le plus équilibré de la journée pour leurs enfants.
La tarification au quotient familial avec son repas à 1 euro a permis le retour d’un grand nombre de collégiens vers les cantines, abandonnant les sandwichs, le rien du tout...
La tarification sociale est pour nous un acquis intouchable.
Cette délibération se veut très claire sur les enjeux financiers et les exigences de qualité. Elle est en même temps un plaidoyer en faveur de la délégation de service public au détriment de la régie.
Le coût rentre évidemment en compte. Il serait intéressant de savoir pourquoi le privé peut descendre tant plus que le public, peut-être parce que les bas salaires, les conditions de travail, la précarisation sont au maximum.Le coût social des emplois publics qui ne manqueront pas d’être supprimés n’est pas abordé.
Enfin, nous ne voyons pas bien pourquoi les les objectifs de qualité assignés aux prestataires ne pourraient pas être atteints dans le cadre du service public, tant du point de vue des regroupements que de la qualité, la responsabilisation, le contrôle et la proximité...
Nous restons dubitatifs devant le petit paragraphe intitulé "effet attendu de la mixité des modes de gestion" qui indique ni plus ni moins qu’une mise en concurrence des agents et collèges entre prestataires privés et service public.
Mais nous ne sommes de toutes façons pas dupes. Les 10 délégations supplémentaires constituent un nouveau seuil important qui entraînera d’autres privatisations dans un service public affaibli.
Nous ne pouvons approuver cette démarche et resterons très attentifs à ses consequences pour les personnelks et le service rendu aux familles.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.