Opéra national de Lyon : conditions de travail et délocalisations ?

, par mcb

Intervention de Marie-Christine Burricand pour le groupe communiste, parti de gauche et républicain

Monsieur le Président et chers collègues,
nous voterons cette délibération consacrée aux équipements culturels. Mais, nous souhaitons nous attarder plus précisément sur la question de l’Opéra national de Lyon dont la délibération souligne le rôle essentiel, notamment parce qu’il représente le plus gros pourvoyeur d’emplois culturels de la Région Rhône-Alpes Auvergne et aussi son rôle particulier dans la vie culturelle et artistique de notre agglomération.

Cela lui vaut de ne pâtir que de 3 % de baisse des subventions, au lieu de 6 % pour les autres. Nous reconnaissons ce rôle essentiel de l’Opéra national de Lyon, et Vénissieux a pris toute sa place dans divers projets culturels permettant au plus grand nombre de découvrir l’opéra… jusqu’au concert traditionnel du 14 juillet aux Fêtes escales, que notre population apprécie particulièrement… Et vous savez combien nous avons regretté votre désengagement du projet Préfabrique de l’Opéra à Vénissieux et combien nous sommes fiers d’accueillir sur notre ville les décors de l’Opéra !

Ce rôle particulier de l’Opéra de Lyon exige une exemplarité dont nous sommes
- nous élus- des garants. La Convention signée entre l’Opéra, l’État, la Ville de Lyon, la Région et la Métropole décline largement les responsabilités sociales et culturelles, économiques et environnementales de cet outil historique. Elle insiste sur la nécessité de valoriser les métiers et le savoir-faire artistique et technique, de valoriser le potentiel de connaissances et la transmission du savoir-faire lié aux métiers spécifiques ou rares de l’Opéra et du spectacle vivant.

Autre axe largement développé par la Convention… celui de la politique sociale de l’Opéra visant à conjuguer la recherche de la performance et le bien-vivre au travail concernant les salariés.
Nous sommes pourtant interpellés depuis quelques temps par les salariés de l’Opéra sur ces deux questions :

  • sur leurs conditions de travail ;
  • sur les délocalisations de décors et de costumes commandés et fabriqués à l’étranger pour des spectacles qui ne sont pourtant pas des coproductions,ni des coproductions internationales.

Nous souhaitons donc, monsieur le Président, des éléments précis sur ces deux questions et notre groupe s’adressera officiellement à vous dans les jours qui viennent.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.