Quelle ambition pour la solidarité ?

, par mcb

Intervention de Marie-Christine Burricand pour le groupe communiste et républicain sur la délibération 2017/1943.

Cette délibération nous propose d’engager une dépense supplémentaire de prés de 4 millions d’euros pour permettre la mise à niveau du système informatique de solidarité.
De meilleurs outils pour travailler mieux, nous ne saurions nous y opposer !
Mais il nous manque pour apprécier le bien fondé de ce qui est proposé de pouvoir le replacer dans un projet et une ambition pour la solidarité, celle qui a pour objectif de réduire les inégalités et de ne laisser personne sur le côté.
Cela fait bientôt deux ans et demi que vous avez récupéré, Mr le Président, les compétences sociales du département expliquant alors volontiers que détenant tous les moyens d’ intervention, vous alliez montrer votre efficacité sur ces questions.
Mais nous sommes toujours en attente dans cette assemblée d’un débat sur un projet global, une ambition, des objectifs au regard des besoins qui sont comme vous le savez croissants.
Nous devons nous contenter de délibérations dispersées au jour le jour, de rapports d’étapes et d’états des lieux certes bien documentés mais auxquels il manque le caractère dialectique permettant de mesurer ce qui va et ne va pas, ce qui est fait et ce qui manque.
Plus précisément, les axes d’interventions déclinés soulèvent quelques questions car pour nous ils se conçoivent pour faciliter le travail et dégager du temps pour le travail social pas pour se substituer au travail humain.
Ainsi la délibération indique que les améliorations apportées visent à aider à compenser une volumétrie d’activité croissante dans un contexte de réduction des coûts de fonctionnement. Plus de besoins moins d’argent !
Qu’en est-il de l’évolution des effectifs, des postes vacants, des non remplacements de personnel ? Il y a un an,vous ne démentiez pas les 900 postes vacants revendiqués par les organisations syndicales, dont beaucoup sur les missions sociales. Où en sommes nous aujourd’ hui sur ces vacances de postes ?
Quel délai pour un premier rendez-vous ? Quelle ambition pour la prévention et le dépistage du handicap, combien d’infirmières scolaires et de médecins de PMI ?
Quel soutien pour les familles confrontées aux addictions ?
Quel objectif de réduction de la pauvreté, du mal logement, des personnes dans la ru0 ?
Quel objectif de réduction du non recours au droit,quel délai pour les dossiers handicap et personnes âgées, pour trouver une place en EHPAD ou cantou ?
En somme Mr le Président, nous voudrions débattre de notre ambition sociale et du niveau où nous mettons la barre. Ce débat plusieurs fois annoncé est depuis trop longtemps repoussé.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.