Soutien à l’ARTAG et aux gens du voyage

, par mcb

Intervention de Marie-Christine Burricand le 16 mars 2018

Monsieur le Président, Chers collègues,

Nous nous félicitons de cette délibération dont la démarche témoigne qu’en terme de reconnaissance des différences pour aller vers le vivre ensemble, en terme de solidarité et de fraternité, d’accès aux droits pour tous, quand il y a une volonté, il y a un chemin !
(Vous avez longtemps été socialiste, je ne désespère pas qu’il vous reste un peu de culture marxiste et que vous connaissiez cette citation de Lénine !).

Nous voulons dire que ce qui a été possible pour les gens du voyage doit l’être pour d’autres populations aujourd’hui d’autant plus stigmatisées qu’elles sont condamnées à des modes de vie indignes.

Nous savons le chemin qui reste à parcourir pour le nombre et l’emplacement des aires d’accueil, pour la scolarisation notamment des filles lorsqu’elles arrivent à l’adolescence, pour l’accès aux droits...Mais la volonté existe !

Nous sommes fiers à Vénissieux d’avoir pu reconstruire avec la Métropole et le bailleur Est Métropole Habitat le quartier traditionnel des gitans, la Glunière. Ses habitants peuvent en être fiers et tous les habitants de Vénissieux aussi. C’est bien pour tout le monde !

Ces belles photos de joie prises à la Glunière lorsque les habitants investissent leurs maison faites pour eux et avec eux dans le respect de leur mode de vie, cela fait d’autant plus chaud au coeur qu’il faut se rappeler d’où nous venons en France...Du génocide envers les tziganes de la seconde guerre mondiale qui reste largement méconnu, de la réputation de "voleurs de poules et d’enfants", des récriminations immédiates des habitants quand les gitans s’installaient sur un terrain - et bien sur les difficultés étaient souvent réelles- d’une tolérance méfiante....

Cette délibération affirme la volonté de résoudre ces questions et de le faire de bonne manière, en n’exigeant pas le renoncement à sa différence pour accéder à une vie digne et à la citoyenneté pleine et entière tout en travaillant à ce que l’identité, l’histoire et la différence n’enferment pas dans un ghetto.
Décidément, cette expérience du travail de l’Artag est riche d’enseignement pour l’ensemble de nos actions de solidarité et de fraternité.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.