Réaction après le Comité départemental du 15 décembre La dilution du PCF continue !

, par mcb

La direstion du PCF est prête à donner la tête de liste au Parti de gauche en Rhône-Alpes !

La nouvelle est donc tombée au dernier comité départemental : c’est un candidat parti de gauche qui conduirait la liste en Rhône-alpes, et aussi en Languedoc-Roussillon, Aquitaine, Pays de Loire et Poitou-Charentes. La région Midi-Pyrénnées serait elle conduite par un candidat de la Gauche Unitaire. A ce jour, nos "partenaires" trouvent que cela n’est pas assez !

Rien dans le rapport des forces régional ne justifie une tête de liste Parti de gauche en Rhône-Alpes. La direction nationale et départementale, cette dernière semblant privée de tout esprit de résistance face à ce diktat national, invoquent la dynamique, la nécessité de préserver la place de Pierre Laurent en Ile-de-France, l’obligation de montrer notre volonté de rassembler...autant d’arguments qui tendent tous à dire que le PCF n’est pas essentiel. Certains se sont même lâchés jusqu’à dire qu’après tout, ce n’était pas si grave qu’il y ait moins d’élus communistes puisqu’ils seraient remplacés par des élus du Parti de gauche et autres...

C’est une mauvaise nouvelle pour les communistes qui ne va aider ni au rassemblement, ni à une campagne offensive.

D’autant que cette tête de liste serait Elisa Martin, adjointe au maire communiste René Proby de Saint-Martin-d’hères, section qui s’est d’ailleurs majoritairement prononcée pour une liste de large rassemblement conduite par le PCF. Pour mémoire, René Proby avait du affronter la candidature de Renzo Sully, maire communiste refondateur d’Echirolles. Personne ne sait ce qu’a fait la direction fédérale de L’Isère pour résoudre le problème, mais une chose est sure, nous avons perdu un député communiste. La proposition d’une adjointe parti de gauche au maire de Saint-Martin-d’héres est pour le moins une mauvaise idée, pour ne pas dire un mauvais coup !

Elisa Martin est membre du Parti de gauche après avoir été membre du PS et élue à ce titre à la région.

Cette tête de liste n’est pas légitime ! Compte-tenu du poids du PCF dans la région et du nombre d’élus communistes- sénateur, député, conseillers régionaux, maires et adjoints, conseillers généraux- une tête de liste communiste était justifiée et créeait de meilleurs conditions pour un bon résultat.

Malheureusement nos craintes se confirment : A la première négociation avec le Parti de gauche, nous rabaissons nos ambitions. Qu’en sera t-il à la deuxième avec le PS, si elle a lieu ?

Au-delà, nous constatons que nous reproduisons avec le Parti de gauche comme nous le faisions avec le Parti socialiste un modèle d’union au sommet qui est très loin du rassemblement populaire dont nous aurions besoin.

L’urgence : se mettre au travail pour des candidatures PCF aux législatives et aux présidentielles.

l

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.