Rencontre exceptionnelle à Vénissieux

, par mcb

Capital contre Travail... en Grèce comme en France !

Solidarité Internationale contre la guerre de la dette

Jeudi 15 Mars, 18h30,

salle Albert Rivat, Maison du Peuple de Vénissieux

- Prokopis Panagoulias, représentant du KKE en France
- Jacques Nikonoff, président du M’PEP
- Rémy Herrera, économiste marxiste
- André Gerin, député communiste du Rhône

Animé par Marie-Christine Burricand, du réseau « Faire Vivre et Renforcer le PCF », en présence de Michèle Picard, maire PCF de Vénissieux

Devant la violence des mesures anti-sociales prises en Grèce par l’Union Européenne et la troika qui a mis sous tutelle le parlement grec, la question de la solidarité internationale est essentielle.

Dans chaque pays, l’affrontement se fait entre les travailleurs et les capitalistes qui organisent et utilisent la dette pour écraser les salaires et les pensions...
- Dans un pays où la résistance populaire déboucherait sur une rupture politique, faudrait-il respecter les directives européennes ou prendre le risque du refus et de la sortie ?
- Une révolution est-elle plus facile dans un seul pays où dans les 27 ensemble ?
- L’Union Européenne est-elle une construction capitaliste ?
- ...
FRANCE GRECE
CAPITALISTES Investissements à l’étranger 1837 milliards (Insee 2010) 280 milliards en Suisse (ministre grec des finances)
Grandes fortunes Arnaud, Bettencourt, Pinault 3 Français du luxe dans les 100 plus riches de la planète 21 + 18 + 8 Milliards (2010) Armateurs Grecs 1ère marine marchande 16% du marché mondial +6% en 2010
TRAVAILLEURS SMIC mensuel brut 1 365€ 863€ – 22% = 673€
Seuil de pauvreté 2009 (Eurostat) 23,8 % ( <11 856€) 22,7 % ( <6 897€)
Seuil de pauvreté 2010 (Eurostat) 2010 : 25,0 % ( < 12027€) 2010 : 23,8% ( < 7178€)
Plan d’austérité (% dépenses publiques) 18 Milliards - 1,25 % 3,3 Milliards - 2,27 %

Le KKE adresse un message à tous les travailleurs d’Europe. Il n’est pas nécessaire de « devenir Grecs » pour être solidaire du peuple Grec. Nous vous appelons à suivre la même voie, celle de la lutte pour les droits de la classe ouvrière et des couches populaires afin de mettre en échec et de renverser notre ennemi commun, la dictature des monopoles, de l’UE, des partis qui les servent.

Leur renversement dans chaque pays ou dans un certain nombre de pays, la socialisation des monopoles, le retrait de l’UE, de l’OTAN, avec pouvoir populaire et ouvrier seraient la plus grande contribution à apporter à la lutte des peuples d’Europe et du monde entier.

Le mot d’ordre le plus actuel que jamais reste :

Prolétaires de tous les pays, Unissez-vous !

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.