Conseil national du 16 avril

, par mcb

Sur la démocratie dans le PCF

Pierre Laurent s’adresse aux 14 camarades qui ont quitté le CN. Mais, il faut s’adresser aux centaines de camarades qui ont quitté le PCF depuis Martigues, le Conseil National, des directions fédérales et de section... Où est le respect de la démocratie et du pluralisme dans le Parti ? Il faut se rappeler du dernier congrès.

Nous avions fait un texte qui avait recueilli de nombreux suffrages. Nous étions prêts à participer à la liste commune pour l’élection au Conseil National. C’est Marie-Georges Buffet qui au dernier moment a fait le choix d’une liste alternative pour les représentants de 40% des communistes qui s’étaient exprimés sur les textes.

Pour justifier sa position, elle n’avait pas hésité à la commission des candidatures à mettre à l’index des camarades qui n’auraient pas été "dignes" d’être au CN.

Ainsi de Paul Barbazange, sans doute trop critique avec Jean-Claude Gayssot et ses amis. Aujourd’hui, Jean-Claude Gayssot est dans la majorité de Frêche contre l’avis des communistes de sa région et Paul Barbazange a mené la bataille des régionales en communiste.

Sur la préparation du congrès

Ce congrès ne respecte pas nos statuts. Au dernier congrès, nous avions prévu un congrès d’étape, pas un congrès hors statut. Si ce congrès se tient à la date prévue, ce qui sera un frein à la participation des communistes, quelles sont ses règles d’organisation ? Aujourd’hui, nous sommes dans le flou. La direction se moque des règles de vie du parti, crée en agissant ainsi une situation antidémocratique. Les décisions de ce congrès seront entachées d’illégitimité.

Je partage le texte des 5 secrétaires fédéraux. Il faut reporter le congrès...Mais au-delà, les questions évoquées dans leur déclaration taraude un très grand nombre de communistes et doivent être mises en débat, ce que ne font pas les textes qui nous sont proposés aujourd’hui.

Oui, il faut une analyse plus contradictoire des résultats des régionales, de la stratégie du Front de gauche.

Oui, il faut analyser ce qui se passe dans la société et nous mettre en phase avec les milieux populaires.

Oui, les communistes doivent décider de ce qu’ils veulent faire en 2012.

Ne subordonnons pas la candidature communiste aux présidentielles au rassemblement. ! C’est ce que nous avons fait en 2007 et on voit où cela nous mené. Mettons en débat au congrès le principe d’une candidature communiste aux présidentielles.

Oui à un congrès au moment du 90ème anniversaire du PCF parce que nous voulons continuer le PCF, et sortir l’histoire du communisme de la criminalisation.

j’ajoute deux points essentiels.

La transformation ne date pas d’aujourd’hui. nous avons décidé de transformer le PCF à Martigues.Oui à un droit d’inventaire depuis Martigues !

Enfin, je m’étonne que les textes n’abordent pas la question du changement de secrétaire national. Les communistes auront-ils leur mot à dire où est-on revenu à l’adoubement ?

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.