Intervention de marie-Christine Burricand au Conseil général du 17 juin - commentaires