L’AFPA malade de la marchandisation de la formation

, par mcb

Ce mercredi 26 mars, je me suis rendue à la journée porte ouverte organisée par les salariés de l’AFPA.

L’AFPA est connue pour la qualité de ses formations qui ont représenté une chance pour des milliers de salariés et de demandeurs d’emploi.

Mais l’AFPA est aujourd’hui en grand danger du fait de la mise en concurrence.

Depuis 2004, les Régions pilotent la formation professionnelle. La Région Rhône Alpes a cédé aux directives européennes qui rendent la mise en concurrence obligatoire. Le marché a remplacé le subventionnement et le mieux disant, c’est à dire le moins cher a emporté les offres.

L’AFPA ne peut pas être le moins cher car elle accueille des stagiaires en grandes difficultés à qui elle propose des conditions de formation de grande qualité.

Le budget de l’AFPA est donc passé de 31 millions d’euros à 17 millions. Les sites de Saint-Priest et Rilleux sont menacés de fermeture et des secteurs entiers de formation ne seront plus couverts, avec des licenciement au rendez-vous évidemment.

Les syndicats sont unanimes pour dénoncer les coups ainsi porté au service public de la formation et appellent à une grève le 29 mars dans les 14 centres de la région Rhône-Alpes.

Une manifestation est aussi prévue devant le Conseil régional pour réclamer plus de volonté politique pour refuser les directives européennes.

Vous inscrire sur ce site

Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.